Cartes

On trouvera sur cette page une sélection de représentations cartographiques de l’Atlantide, (XVIIe-XXe s.) brièvement commentées.

CARTES du XVIIe siècle

Représentation supposée de l’Atlantide imprimée dans le Mundus Subterraneus d’Athanasius Kircher (1665). L’Atlantide est située dans l’océan Atlantique, à mi-distance de l’Europe et de l’Amérique (le Nord figure en bas de la carte).

CARTES du XVIIIe siècle

Mappemonde du cartographe Gilles Robert de Vaugondy (1752). Carte gravée en couleurs, dimensions 56×79 cm, collection de la Boston Public Library. Le géographe y situe l’Atlantide, nommée Atlantis Insula, en Amérique.

Carte de l’Atlantide d’après Platon et Diodore, carte gravée en couleurs, dimensions 20 x 28 cm, 1775, collections de la BNF. L’auteur, qui reproduit les 10 royaumes de l’Atlantide, situe l’île en Méditerranée occidentale.

CARTES du XIXe siècle

Représentation de l’Atlantide selon Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent dans ses Essais sur les Isles Fortunées et l’Antique Atlantide ou Précis de l’Histoire générale de l’Archipel des Canaries (1803). Le géographe y postule l’idée que les Canaries et d’autres îles de l’Atlantique seraient les débris d’un ancien continent comprenant les Hespérides et l’Atlantide.

Carte montrant l’étendue supposée du continent Atlante selon Ignatius Donnelly dans Atlantis : the Antediluvian World (1882). L’auteur américain place l’Atlantide antédiluvienne dans l’Océan Atlantique, entre l’Ancien et le Nouveau monde.

Carte n°1, “Atlantis at its prime”, datée en -800 000 ans.
Carte n°2, “Atlantis in its decadence”, datée en -200 000 ans.
Carte n°3, “Ruta & Daitya”, datée en -80 000 ans.
Carte n°4, “L’île de Poseïdonis”, datée en l’an 9564 avant notre ère.

Cartes coloriées de l’Atlantide d’après l’oeuvre de William Scott Elliot, The Story of Atlantis (1896). Ces cartes sont supposées représenter les quatre grandes catastrophes de la quatrième race et montrent ainsi l’évolution du continent Atlante de 800 000 années avant notre ère à l’an -9564. Nous pouvons voir que l’île de l’Atlantide, coloriée en rouge, devient de plus en plus petite et isolée.